L'hypnose ericksonienne

L'hypnose ericksonienne, dont nous parlons ici, est bien loin de l'hypnose de spectacle (telle qu'on la voit à la télévision) et elle est aussi éloignée de ce qu'était la technique à ses débuts : hypnose directive dans laquelle le thérapeute jouait un rôle de premier plan (C’est lui qui dirige la séance. Il prononce des suggestions "directes", tandis que le patient reste passif).

Une hypnose moderne

Cette hypnose, élaborée par Milton Erickson est une pratique avant tout intuitive. Pour arriver au résultat et contourner les résistances, Erickson a développé une forme de communication inconsciente basée sur des suggestions indirectes visant avant tout la partie inconsciente d’une personne. L’accent est mis sur la personne et sur sa relation avec son thérapeute, par des échanges, une communication. Le patient participe à sa mise en condition hypnotique. Le thérapeute utilise des métaphores pour que l’inconscient du sujet choisisse lui-même les solutions de ses problèmes.

Le but de cette thérapie est d'aider les patients à trouver des solutions à leurs manières actuelles de penser, de se sentir ou de se comporter. Cette approche aide aussi les patients à débarrasser de toutes les émotions et les comportements gênants dont ils ne veulent plus subir l'influence négative ; mieux s'accepter eux-mêmes, à s'épanouir sur le plan personnel et surtout à exploiter leur potentiel.

Utilisant les ressources importantes (que certains disent illimitées) de l'inconscient, il en fait son allié dans la création des changements désirés. L'hypnothérapeute éricksonien sait aussi observer la communication inconsciente de son patient et se servir de tout ce qui est à sa disposition pour provoquer le changement. De cette façon un objectif peut être atteint très rapidement : l'hypnose éricksonienne propose un accompagnement limité dans le temps (il suffit parfois d'une ou deux séances pour les changements les plus simples, rarement plus d’une dizaine pour les demandes plus complexes).